La COVID-19 au Canada

La COVID-19 et les voyages au Canada avec une AVE Canada

À la suite des mesures prises par les autorités canadiennes afin de réduire le nombre de contaminations par le coronavirus, il n’est actuellement pas possible de se rendre au Canada muni d’une AVE. Lisez cette page pour savoir de quoi vous devez tenir compte et ce que cela a comme impact sur votre AVE.

La COVID-19 au Canada

Au Canada, le nombre de cas confirmés s’élève désormais à plus de cent milles malades, et presque dix milles Canadiens sont décédés de la COVID-19, c’est pourquoi les autorités canadiennes ont pris des mesures afin d’éviter la propagation du virus. En ce moment, seuls les citoyens canadiens et leur famille proche, les résidents permanents et, dans quelques cas, des citoyens américains peuvent entrer au Canada. Une interdiction d’entrée s’applique à tous les autres voyageurs.

La COVID-19 au Canada

Conséquences sur les voyages au Canada et l’AVE

L’interdiction d’entrée temporaire s’applique également aux voyageurs qui sont déjà en possession d’une AVE valide, et personne ne sait quand elle sera levée. Les voyageurs seront probablement bientôt à nouveau acceptés sous certaines conditions, mais les autorités canadiennes n’ont pas encore fait d’annonce officielle à ce sujet.

La demande d’une AVE reste possible

Bien qu’il ne soit pas possible de se rendre au Canada pour le moment, une AVE peut déjà être demandée. Vu que cette autorisation de voyage est valide cinq ans, vous avez le temps de décider quand votre voyage pourra avoir lieu. Les AVE déjà octroyées restent également valides. Le délai de délivrance est toujours de 72 heures en moyenne.

Les transits au Canada sont aussi possibles

À l’heure actuelle, il est possible d’effectuer une escale ou un transit au Canada en présentant son billet d’avion vers sa destination. Aucune AVE spécifique n’existe à cette fin, vous pouvez utiliser l’AVE classique. Vous devez donc également satisfaire aux mêmes conditions. Étant donné l’épidémie de COVID-19 actuelle, quitter l’aéroport pendant un transit n’est pas autorisé.

Pour un transit ou un voyage après l’interdiction d’entrée, une AVE peut être demandée par le biais de la procédure en ligne habituelle.

Demande d'AVE

Lieux d’arrivée au Canada limités

Seuls 4 aéroports sont actuellement ouverts aux vols internationaux, à savoir l’Aéroport international de Calgary, l’Aéroport international de Vancouver, l’Aéroport Pearson de Toronto et l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal. Lorsque les voyageurs seront à nouveau autorisés à se rendre au Canada, ils devront également tenir compte des conditions énoncées par leur compagnie aérienne.

Vous vous trouvez déjà au Canada ?

Dans ce cas, vous n’êtes pas obligé de rentrer immédiatement en Europe. Afin de limiter le risque de contamination tant que possible, les autorités canadiennes ont imposé les restrictions suivantes :

  • respectez les mesures d’hygiène (lavez-vous les mains régulièrement pendant 20 secondes, toussez ou éternuez dans un mouchoir jetable ou dans le pli de votre coude et touchez votre visage le moins possible) ;
  • restez chez vous si vous présentez des symptômes ou si vous êtes particulièrement à risque ;
  • évitez les lieux très fréquentés et les contacts physiques. Tenez-vous toujours à 2 mètres des autres personnes. Ne sortez de chez vous que si nécessaire et essayez d’éviter les heures de pointe ;
  • désinfectez les objets que vous touchez ;
  • portez un masque.

Les mesures changent très rapidement. Tenez-vous informé des directives régionales et nationales.

Mon AVE pourra-t-elle m’être remboursée ?

Les demandes d’AVE ne peuvent plus être annulées après qu’elles ont été déposées et traitées par le service canadien de l’Immigration. Les autorités canadiennes ne remboursent pas non plus les frais qui ont été réalisés afin d’obtenir une AVE, même si les voyageurs ne l’utilisent pas. Étant donné la longue période de validité des AVE, il est toujours possible de les utiliser pour un voyage au Canada pendant les 5 années qui suivent la délivrance (sauf si le passeport expire plus tôt). Informez-vous auprès de l’organisme qui a délivré votre assurance voyage ou votre assurance annulation ou auprès de la compagnie aérienne avec laquelle vous aviez prévu de voyager au Canada pour savoir si un dédommagement des frais engendrés à cause de la COVID-19 est possible.

Clause de non-responsabilité : malgré des mises à jour régulières, il n’est pas toujours possible de garantir que les informations présentes sur cette page concernant la COVID-19 et les voyages au moyen d’une AVE sont toujours complètes et actuelles, car la situation change rapidement.